Ils, elles l’ont fait ! Pourquoi pas vous ?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Avec plus de 1300 certifiés sur les formations longues et près de 90% de placements dans les métiers visés, l’ASDER participe activement à la reconversion professionnelle vers les métiers de la transition énergétique.

Voici deux témoignages de personnes qui ont franchi le pas de la reconversion tant elles avaient envie d’apporter du sens à leur projet professionnel. Elles ont suivi la formation Chargé.e de projet Énergie et Bâtiment durables.

Carole : « En lisant une offre d’emploi, j’ai su que c’était ce que je voulais faire, seulement je n’avais pas les compétences »

« Après ma formation d’ingénieur biomécanique, j’ai travaillé pendant 3 ans dans la recherche sur les pacemakers avant de me rendre compte que je n’étais pas complétement en phase avec mon métier. J’ai commencé à remettre en question ma formation en me demandant s’il était possible de rester ingénieur tout en étant convaincue de mon travail de tous les jours. L’élément déclencheur pour suivre la formation longue a été la découverte par internet du métier de planification territoriale : en lisant cette offre, j’ai su que c’était ce que je voulais faire, seulement je n’avais pas les compétences. La formation de Chargé.e de projet Energie et Bâtiment durables m’a apporté une vision globale et transversale des enjeux de la transition énergétique. Elle m’a permis de m’approprier des outils qui permettent d’atténuer les impacts de l’humain sur la planète.. Aujourd’hui je suis Chargée de mission dans un bureau d’études de 12 personnes qui accompagne les collectivités à construire une stratégie de développement durable. C’est à la fois technique, pour réaliser l’état des lieux des consommations d’un territoire par exemple, et humain, quand il s’agit de sensibiliser et mobiliser les acteurs publics et privés des territoires. Je pense que cette transition écologique nécessite une vraie mobilisation politique et une collaboration entre les citoyens et les pouvoirs publics, et je suis contente d’y apporter ma contribution.

Globalement, cette formation m’a transformée d’un point de vue professionnel ET personnel. Il y a clairement une Carole avant ASDER et une Carole après ASDER ! »

Jean-Baptiste : « Je voulais apporter ma pierre à l’édifice»

« Avant ma formation à l’ASDER, j’ai travaillé pendant 5 ans sur des tournages : pub, clip, court et long métrage, TV…en tant que régisseur général.

La lecture du roman graphique « Saison Brune » qui m’a amené sur la lecture du scénario Négawatt m’a ouvert les yeux. J’ai réalisé que le changement était possible et pas aussi compliqué qu’on avait tendance à le dire. J’avais besoin de mettre du sens à la vie que je souhaite mener et ne pas me retrouver à la retraite en me disant que j’avais bossé pour quelque chose d’insignifiant. Je voulais apporter ma pierre à l’édifice.

 

La formation de l’ASDER m’a apporté le sens que je recherchais. L’immersion dans un groupe de personnes de tous horizons qui veut aller vers un même objectif et qui est préoccupé par les mêmes sujets, peu importe l’âge, l’origine, les croyances… Elle m’a apporté la confiance nécessaire et une vision du travail qui correspondait à mes besoins.

Depuis cette  formation en 2017 ; je suis Chargé de mission développement des énergies renouvelables et Plan Climat pour une communauté de communes.

Le rôle des collectivités est essentiel pour assurer le lien entre le local et une échelle plus conséquente (départementale ou régionale). Mon rôle est à la fois de faire monter en compétence le territoire, les élus et les administrés. L’objectif est d’assurer une cohérence, mettre en avant ce qui est fait à toutes les échelles et de donner l’impulsion nécessaire aux projets vertueux favorables à la transition écologique. Vaste tâche ! »