Méthanisation Biogaz

1. Installations en Savoie

Les installations de méthanisation agricoles, très nombreuses en Allemagne, en Autriche et en Suisse, commencent à se démultiplier en France.
En Savoie, nous comptons en 2011 , quatre installations en fonctionnement ou en cours de construction :

Tamié : L’abbaye de Tamié : méthanisation du  lactosérum de la fromagerie et valorisation uniquement en production de chaleur. Utilisation de la chaleur pour la production d’eau chaude sanitaire et les besoins de la fromagerie. Voir la fiche descriptive

Entremont le vieux : la fromagerie : méthanisation du  lactosérum de la fromagerie et valorisation uniquement en production de chaleur. Utilisation de la chaleur pour les besoins de la fromagerie.

Essert-Blay : l’EARL Mercier : Voir www.biogazrhonealpes.org . Cette unité de méthanisation permet de valoriser les effluents issus de l'élevage de bovins et divers déchets organiques issus de la fromagerie. Cogénération : 104 Kwe.Production de chaleur : pour les besoins de la fromagerie. Production d’électricité : revente à EDF

Albertville : unité de méthanisation pour l’union des producteurs de Beaufort : en projet : méthanisation de lactoserum avec cogénération. La chaleur serait utilisée pour chauffer le méthaniseur et pour la production de Ricotta, l’électricité revendue à EDF.

Le lycée agricole de la Motte servolex : l'unité valorisera les effluents du lycée et le biogaz généré sera utilisé par une cogénération, ce qui permet la production simultanée d'électricité et de chaleur disponible sous forme d'eau chaude. L'électricité est injectée sur le réseau électrique local, tandis que la chaleur permet de chauffer les serres horticoles et la fromagerie du lycée.

Chiffres clés :
Intrants : 2 400 tonnes
Puissance cogénération : 45 kWé
Production électrique : 370 MWh
Production thermique : 400 MWh

2. Principes de fonctionnement

La méthanisation est une fermentation naturelle en absence d’oxygène ( digestion bactérienne anaérobie ) de la matière organique.
Celle-ci est dégradée partiellement par l’action combinée de plusieurs types de microorganismes.

Cette réaction produit:

  • une énergie renouvelable : le biogaz
  • un fertilisant : le digestat

Méthanisation agricole

La méthanisation : un processus simple mais fragile :

Comme tout micro-organisme, la population bactérienne qui constitue le consortium méthanogène exige des conditions particulières pour sa croissance.

Les principaux facteurs physico-chimiques qui affectent le procédé de digestion anaérobie sont :

  • le pH,
  • la température,
  • et le potentiel d'oxydoréduction.

Pourquoi envisager une unité de méthanisation, sur une exploitation, sur un territoire ?

La méthansiation présente de nombreux avantages :

  • Prise en compte locale de la gestion de la MO
  • Implication dans la problématique locale du traitement des déchets
  • Production d’énergie renouvelable (indépendance vis à vis des énergies fossiles )
  • Multiplicité des moyens de valorisation de la chaleur : réseau, séchage plaquettes, froid,
  • Lutte contre les émissions de GES : par captage du CH4 et du CO2 émis et par stockage couvert des fumiers et lisiers.

Quels sont les produits de la méthanisation ?

Le biogaz : mélange composé de méthane (CH4, 50 à 80 %), et de dioxyde de carbone (CO2, 20 à 50 %).

Il peut être valoriser via :

  • une chaudière gaz pour la production de chaleur
  • une co-génération :production de chaleur ET d’électricité. L’électricité est alors revendue à EDF via le réseau existant au fil de la production.

Les tarifs d’achat de l’électricité produite par cogénération Biogaz ont évolués en 2011, ils sont aujourd’hui plus intéressants pour les Maîtres d'Ouvrage.
En savoir plus : http://www.biogazrhonealpes.org/

Cogénération biogaz

Méthanisation

Le digestat : un produit biologiquement stable, désodorisé, éventuellement hygiénisé.
Les caractéristiques biologiques du digestat sont fonction des produits incorporés dans le méthaniseur. Ainsi, la méthanisation n’élimine pas les métaux lourds.

Digestat : fraction solide Digestat : fraction liquide. Epandue par pendillard
Méthanisation Méthanisation

Que peux-t-on méthaniser ?

  • la fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM)
  • les déchets verts des particuliers, des entreprises paysagères, des espaces publics
  • les résidus organiques en provenance des marchés ou de la distribution
  • la surproduction de fruits et légumes
  • les sous produits animaux
  • les effluents d’élevage
  • les graisses et émulsions
  • les boues de step
  • Les déchets des IA
  • Les farines
  • Les algues vertes