Actualités de l'ASDER

Bilan & témoignage du MOOC Rénovation performante

7760 inscrits au MOOC* Rénovation performante
... mais qui sont-ils ?

MOOC rénovation performante ASDER Arcanne

Qui sont celles et ceux qui ont suivi le MOOC ?

  • Public mixte mais pas de parité ... seulement 29% de femmes !
  • Public de tous horizons (ouverture au-delà de la France à différents pays francophones de la Belgique aux pays du Magreb en passant par d’autres destinations, sans doute résidences d’expatriés) ... tout l’intérêt d’une formation sur Internet !
  • Public à plus de 60% de la filière professionnelle du bâtiment (architectes, conseillers, consultants, artisans, bureau d’étude, chargés d’affaires, techniciens...), ce qui était la cible visée. Mais ce MOOC s’est aussi adressé à des formateurs, des étudiants, des demandeurs d’emploi, des particuliers maîtres d’ouvrage.
  • Et pour 65% des participants, ce fut leur première expérience de MOOC !

Témoignage d'une participante, gérante d'une entreprise de plaquiste en Haute-Savoie :

Murielle est gérante d’une entreprise d’agencement intérieur de 14 salariés.
Elle est souvent en recherche d’information sur les maisons BBC, la réglementation thermique pour mettre de la plus-value dans son métier. Elle ne connaissait pas l’ASDER, ni les MOOC ... et elle tente l’expérience en suivant les cours le soir de chez elle.
Expérience qu’elle juge positive sur de nombreux aspects :

« C’est bien de suivre les cours quand on veut, quand on peut, en visionnant les vidéos ou en lisant les pdf au choix»

« C’était très complémentaire de mes formations RGE et Feebat Renov»

« J’ai appris plein de choses que je peux communiquer à mes clients quand ils me parlent de problèmes d’humidité ou d’étanchéité à l’air...»

Maintenant elle réfléchit à la façon de le proposer à ses salariés pour embarquer le plus de monde vers plus de performance énergétique !

Prochaine session en ligne en octobre 2017 : Liste de pré-inscription ICI

 

* MOOC (Massive Open Online Courses - cours en ligne gratuits ouverts à tous) Ce MOOC Rénovation performante a été créé avec le soutien du PACTE, de l’ADEME, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Fondation du Groupe Adecco

Ce MOOC conçu en partenariat avec Samuel COURGEY d’ARCANNE a été un des deux premiers à être hébergé sur la nouvelle plate-forme numérique dédiée au bâtiment durable : mooc-batiment-durable.fr

Vendredi 19 mai à 15h30 : Assemblée Générale de l'ASDER à Gilly sur Isère

 

Assemblée Générale de l'ASDER

à l'ATRIUM à Gilly sur Isère

Vendredi 19 mai

 

15 h 30 : Assemblée Générale


17 h 30 : Nouveaux horizons du bois énergie : concilier enjeux énergétiques et qualité de l'air


19h30 : Visite de la chaufferie (sur place) et Buffet

 

Inscription

 

+ d'info et formulaire d'inscription

Se mettre à jour sur le bâtiment performant

L'ASDER organise une nouvelle formation pour se mettre à jour sur Le bâtiment performant aujourd’hui et demain.

Formule très souple, à la carte sur une demi-journée, 1, 2 ou 3 jours !

Programme détaillé & modalités d'inscription

 

 

 

+ d'info sur les formations à la carte de l'ASDER

LIEU : Maison des énergies, ZI Bissy Chambéry

COUT : 25€/h soit 200€/j

Tarif préférentiel pour les anciens stagiaires des formations ASDER (contacter le pôle formation).

CONTACT ASDER : Eric AMANN - Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. - 04 79 85 88 50

mon pass'rénov à la Maison des énergies

L'agglomération Chambéry Bauges métropole a confié la mise en œuvre de "mon PASS’ RENOV" à deux partenaires opérationnels :
- Urbanis, opérateur de suivi-animation pour l’accompagnement des propriétaires sous conditions de ressources et propriétaire bailleurs,
- et l'ASDER, point rénovation énergie et opérateur de suivi animation pour l’accompagnement des copropriétés.

En savoir plus : http://www.chambery-bauges-metropole.fr/1574-mon-pass-renov.htm

Lettre de l'ASDER - CHAUFFAGE - 2eme trimestre 2017

lettre ASDER avril 2017 chauffage Savoie

Et si on parlait qualité de l'air et énergie ?

Et si on optimisait son chauffage ?

En savoir plus en téléchargeant la Lettre d'avril

Agenda de l'ASDER du 2ème trimestre 2017

agenda visites conférences atelier ASDER Savoie

Au programme
d'avril à juin 2017

Visites, conférences, balades thermiques, salons... l'ASDER sensibilise, explique, montre les intérêts de la maîtrise de l'énergie sous différentes formes : rénovation, basse consommation, bois énergie, solaire...


Découvrez l'agenda de ce trimestre en cliquant ICI

Des dates de balades thermiques se rajouteront depuis la sortie "papier" de l'agend'asder,

Toutes les dates de l'AGENDA par ordre chronologique ICI

Autres publications trimestrielles de l'ASDER

Si vous souhaitez recevoir l'agenda par courrier postal, indiquez le par mail ICI

Près de 8000 inscrits au MOOC Rénovation performante : liste d'attente prochaine session d'octobre

mooc renovation performante ASDERClic ICI  pour être tenu au courant des prochaines inscriptions pour la session d'octobre 2017.

Ce MOOC soutenu par le PACTE et l'ADEME, dans le cadre du Plan Bâtiment Durable, axé sur la rénovation du bâti existant, véritable enjeu de la transition énergétique, a ouvert du 17 janvier au 21 février.

Il n'est plus possible de s'inscrire à cette session mais la prochaine est programmée en octobre 2017. Possibilité de se pré-inscrire pour être tenu au courant de l'ouverture des prochaines inscriptions.

Les videos ont essentiellement porté les clés de la réhabilitation énergétique : Organisation des espaces/Ventilation, étanchéité à l'air/Gestion de l'humidité/Isolation/Ponts thermiques/Confort thermique/Chauffage et eau chaude sanitaire/Eclairage et équipements électriques/Zoom sur les maisons anciennes....

La bande annonce est toujours en ligne :

 

+ d'infos, communiqué de presse et vidéo introductive des cours ICI

Guide pour éco-consommer

Le réseau des Espaces Info Energie de Rhône-Alpes publie un guide pour éco-consommer : plein d'astuces, plein de conseils et des repères tout en étant très ludique ... découvrez le vite ICI :

Guide pour eco-consommer -EIE Rhône-alpes

Exemplaires disponibles à l'ASDER.

En savoir plus sur l'éco-consommation :

- Eco-cuisiner !

- Calendrier des fruits et légumes de saison

- Site dédié réalisé par les espaces info énergie de rhône-alpes : ecoconso.fr


Nouvelle codirection à l’ASDER

Suite au départ d’Alain WEBER, directeur de l’ASDER de 2010 à 2016, Delphine MUGNIER et Laure VORON reprennent la direction de la structure avec toute la confiance de la présidente Anne RIALHE et du bureau de l’Association.

Les deux codirectrices étaient déjà directrices adjointes, en responsabilité de leur pôle respectif, technique pour l’une, formation pour l’autre et donc étroitement associées à la Direction depuis 2014. Elles vont poursuivre les actions de l’ASDER avec le même engagement en faveur de la transition énergétique.


Laure Voron et Delphine Mugnier – Codirectrices de l’ASDER – Maison des énergies – Chambéry - Février 2017

L’ASDER a vécu fin 2016 des inquiétudes financières mais de nouveaux projets prennent forme en 2017. Du côté du pôle technique, le développement des Territoires à Energie POSitive (TEPOS) et des Plates-formes Territoriales de Rénovation Energétique (PTRE) renforce son ancrage territorial sur le département de la Savoie. Côté centre de formation, la mobilisation des professionnels de la filière Energie et Bâtiment durables se poursuit en parallèle de l’affirmation du positionnement national, avec le succès du MOOC rénovation performante et de nouvelles missions de formation auprès de l’ADEME.

En cette période de mouvance, l’équipe actuelle de 24 salariés est apte à la fois à mener les chantiers en cours et à relever les défis de ceux qui s’annoncent.

Le mot de la présidente de l'ASDER Anne RIALHE :

"Début 2017 est un début d’année marqué par le changement pour l’ASDER, avec le départ du directeur Alain Weber, son remplacement par les deux directrices adjointes, Delphine Mugnier et Laure Voron, qui deviennent co-directrices, ainsi que le départ d’un salarié qui était de longue date dans la structure, Henri Dupassieux. Je souhaite, en mon nom propre, et au nom du conseil d’administration, remercier de tout mon coeur Henri et Alain pour le travail accompli, au service de la transition énergétique, de la prise de conscience de la nécessaire sobriété, du développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Ils ont été des aides précieuses, sérieuses et engagées pour la Savoie et pour l’ASDER. Le conseil d’administration sera présent pour continuer ce travail avec Laure et Delphine et l’équipe des salariés de l’ASDER.
Bienvenue à Laure et à Delphine pour la direction de l’ASDER."

Du nouveau sur les aides financières 2017 ?

les clés de la rénovation - CLER - ASDERUne émission du CLER avec la participation de l'ADEME

En date de janvier 2017


Tout sur les aides financières en 2017 : Les... par reseau-CLER

Avec Florence Clément de l'Agence Nationale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)
& Quentin Mailland, conseiller info énergie chez MVE, Agence locale de l'Energie et du Climat de l'est parisien.
L'émission est animée par Alexis Monteil, chargé de projets au CLER.

 

En savoie, en savoir plus en téléphonant aux conseillers de l'ASDER 04 79 85 88 50

ou en pages des aides financières pour les particuliers sur notre site.

Une nouvelle websérie « ALLO INFO ÉNERGIE »

websérie allo info énergie Savoie ASDER

Visionner dès à présent le teaser de cette nouvelle websérie !

Vous  avez des questions … nos conseillers ont la réponse !

Comme Florent qui veut changer de fenêtres, Papy en quête du meilleur isolant, Greg et Monsieur Durantier à la recherche d’aides pour rénover, Bernard (et son beau-frère) perdu dans ses travaux de rénovation, Catherine qui veut l’artisan parfait, Mémé qui hésite entre isolation intérieure et extérieure, ou encore Vincent qui veut être au frais chez lui… vous avez tous une bonne raison pour contacter votre Espace INFO ENERGIE !

Alors comment isoler, rénover, choisir son artisan, être aidé ? Les réponses en vidéo !

Découvrez les sketchs de « Allo Info Energie », la série qui vous fera décrocher … des factures d’énergie salées !

S’abonner à notre chaîne YouTube

chaine youtube info énergie websérie Savoie ASDER

La web série a été conçue sur une idée originale de l’Espace INFO ÉNERGIE Rhône – Métropole de Lyon et réalisée par Anthony Brutillot (Les vidéos d'Anthony production), cette série de sketchs courts sera diffusée à raison de deux épisodes par semaine pendant un mois.

Avec le concours des Espaces INFO ENERGIE en Auvergne-Rhône-Alpes, et avec le soutien de l’ADEME et de la Région.

 

Plus d’infos sur les Espaces INFO ENERGIE sur :

- www.infoenergie-rhonealpes.fr

- rendez-vous en Savoie

Sortie du nouveau scénario negawatt 2017

Thierry Salomon negaWatt Le nouveau scénario négaWatt : confirmation et urgence d’agir !


Thierry SALOMON, porte-parole et vice-président de l’association négaWatt.

Plus de cinq ans se sont écoulés depuis la publication du dernier scénario négaWatt, cinq années marquées par de considérables bouleversements sur l’énergie : un prix du pétrole au plus bas, des émissions chinoises au plus haut, le grand retour du charbon, un nucléaire vieillissant, englué dans des impasses technologiques et financières à haut risque. A l’inverse, le coût des renouvelables a continué de baisser, notamment pour le photovoltaïque, dans des proportions si spectaculaires que pour nombre d’analystes financiers - pas vraiment suspects de militantisme écolo - la messe est dite : les renouvelables ont d’ores et déjà gagné la partie.
Décidant, il y a presque un an, de revisiter de fond en comble les dizaines de milliers de données qui constituent le cœur de calcul de son scénario, l’équipe de scénaristes de négaWatt ne savait pas si leur travail allait aboutir sur une trajectoire énergétique très différente de celle proposée en 2011.
Au terme de celui-ci, la réponse est claire : le scénario négaWatt 2017 confirme et renforce toutes les analyses effectuées il y a cinq ans.

Oui, la clé de voûte d’une transition énergétique réussie est bien une baisse de plus de moitié de la consommation en énergie finale : il faut agir d’abord sur la demande tout en transformant l’offre d’énergie.

Oui, les trois piliers de cette transition énergétique sont bien la sobriété, l’efficacité et les renouvelables et ils doivent être déployés dans cet « ordre de mérite ».

Oui, une sortie du nucléaire est réalisable en une vingtaine d’années sans faire exploser à la fois nos émissions de CO2 et notre facture énergétique. Elle est non seulement possible, mais hautement souhaitable afin d’éviter que notre pays ne compromette toute capacité financière à engager la transmission énergétique.

Enfin, il faut sortir d’une vision d’avenir bien trop « électron » pour une vision beaucoup plus « molécule » en s’appuyant à la fois sur le réseau électrique et le réseau de gaz, les deux mix basculant progressivement vers 100 % de renouvelables.

Mais un point crucial émerge dans l’élaboration d’une trajectoire énergétique pour 2050 : les paroles ne suivant pas assez vite les actes, la forte inflexion nécessaire n’a pas encore eu lieu. Or l’effet de serre, notamment, est un problème cumulatif. Toute année perdue ampute de façon irrémédiable notre budget-carbone, c’est-à-dire la quantité maximale de gaz à effet de serre que l’on peut encore s’autoriser à émettre pour maintenir l’élévation la température en dessous de +2°C, seuil au-delà duquel les conséquences sur le climat peuvent être irréversibles.
Pour pallier notre lenteur à agir, seule une très volontariste politique énergétique nous permettra de desserrer un peu la contrainte temporelle, c’est-à-dire de gagner un peu de temps pour lancer les actions pour que la France reste dans un budget carbone climatiquement acceptable.
Tout se joue dans les 15 ans à venir, et tout retard à l’allumage ne se rattrapera pas.

C’est donc un double message que nous propose le nouveau scénario 2017 : la trajectoire proposée par négaWatt est pleinement confirmée, aboutissant à quasi 100 % de renouvelables à l’horizon 2050. Mais la voie pour y parvenir est bien plus étroite qu’en 2011 : elle implique un engagement intense de tous les acteurs et décideurs... à commencer par ceux qui brigueront nos suffrages en 2017!


* Le scénario négaWatt 2017 sera publié le 25/01/2017 lors d’une présentation à Paris, puis le 26/01 aux Assises de l’énergie à Bordeaux, ainsi que sur www.negawatt.org

 

Extrait de La Lettre de l'ASDER de janvier 2017

Lettre de l'ASDER - Dossier : Isolation en rénovation- 1er trimestre 2017

dessin Christophe BESSE isolation  rénovation thermique

Sommaire de La Lettre de l'ASDER du 1er trimestre 2017 :

- Edito d'Anne Rialhe, présidente de l'ASDER

- "Le nouveau scénario negaWatt : confirmation et urgence d'agir " de Thierry SALOMON, porte-parole et vice-président
de l’association négaWatt.

- Dossier : Conseils d'isolation en rénovation

- Actualités de l'ASDER en bref/Nouveau MOOC sur la rénovation performante

lettre ASDER janvier 2017 isolation  rénovation Savoie

Plus d'information sur les précédentes lettres de l'ASDER

Spécial Bois énergie en Savoie : Lettre aux collectivités de décembre 2016

Lettre ASDER aux collectivités  bois énergie ASDER Savoie

Interview de Franck LOMBARD, Premier Vice-président du Conseil Départemental, Président d’Arlysère, Maire d’Ugine.

Dossier Bois énergie en Savoie

Au verso
- Appels à projet de la période.
- Formation gratuite en ligne sur la rénovation.

Autres Lettres de l'ASDER

Bonne année 2017 !

j'écorenov j'économise

L'Espace Info Energie vous souhaite une belle année 2017
riche en économies d'énergie bien sûr !

 

Pour cela, prenez RdV avec un-e conseiller-ère Info Energie

du lundi au vendredi de 9h-12h et 14h-17h

sauf le jeudi matin

04 79 85 88 50

Sur les ondes : copropriétés, travaux et économies d'énergie

Karine Le Diouron, responsable du pôle Copropriétés de l'ASDER, était l'invitée ce 28 septembre de l'émission "les experts" de France bleu Pays de Savoie :
Dossier du jour : Travaux et économies d'énergie en copropriété ou comment engager son immeuble vers la rénovation énergétique.

A réécouter en ligne : https://www.francebleu.fr/…/l…/pays-de-savoie/les-experts-29

france bleu pays de savoie les experts karine le diouron

 

En savoir plus sur les actions de l'ASDER vers les copropriétés

Visites de copropriétés et fiches de site

Energies renouvelables et Power-to-Gas !

Interview pour La Lettre de l'ASDER d'octobre 2016 de Marc JEDLICZKA, vice-président du CLER, réseau pour la transition énergétique et directeur d’HESPUL.

1- Quelle est la place des énergies renouvelables (ENR) dans la transition énergétique telle que définie par la loi du 17 août 2015 relative à la TE pour la croissance verte ?

Les objectifs définis dans la loi (32% de la consommation d’énergie par des ENR en 2030 ne sont pas très éloignés de la trajectoire d’un scénario négaWatt, mais c'est au niveau de la mise en œuvre que le bât blesse plus ou moins selon les types d’énergie.

Pour la chaleur, la réorientation via l’ADEME du « Fonds chaleur » vers les « Contrats de développement territoriaux » semble prometteuse pour accélérer le développement des différentes filières en agrégeant sur le terrain les projets moyens et petits jusque là exclus du dispositif.

Le biogaz quant à lui bénéficie de tarifs d’achat en injection qui sont corrects mais le développement de la filière reste lent à cause de la complexité des procédures et la lourdeur du montage des projets.

Le cas de l’électricité est plus complexe, avec l’évolution voulue par l'État des mécanismes de soutien vers un système "marché + prime" censé remplacer les tarifs d'achat.
Dans le photovoltaïque, l'épisode de la bulle spéculative et du moratoire a laissé des traces et le nouveau système mixte "compléments de rémunération" et "appels d’offre" favorise clairement les grands opérateurs. L'évolution sera plus lente dans l'éolien puisque les tarifs d’achat sont maintenus pour quelques années mais la tendance est la même.

Le résultat de cette politique est inquiétant :
- le coût de production des énergies renouvelable reste artificiellement plus élevé qu'ailleurs du fait des contraintes administratives et des mécanismes de soutien qui ont été choisis
- on va vers une concentration de la production avec des gros opérateurs qui s’approprient le potentiel au détriment des acteurs plus petits tels les PME et les collectivités, ce qui ne va pas dans le sens d’une transition énergétique partagée et maîtrisée dans et par les territoires.

Par ailleurs la question de la capacité d'accueil du réseau électrique est trop souvent abordée sous un mauvais angle, comme celui de l'autoconsommation qui ne peut être à elle seule une solution : le vrai problème est l'incapacité d'Enedis (ex-ERDF) à changer sa vision et ses méthodes de travail en se retranchant derrière le monopole pour tenter de ralentir la territorialisation de la production.

2- Quelles sont les solutions en vue pour pallier à la variabilité des énergies renouvelables?

Compte tenu du très faible taux d'énergies renouvelables "variables" (PV et éolien), c'est loin d'être une urgence chez nous, et des pays bien plus avancés comme le Danemark, l'Espagne ou le Portugal ou l'Allemagne ne connaissent pas les problèmes que les Cassandre nous annoncent. Surtout, il faut se rassurer : les solutions adéquates sont connues et elles seront disponibles à temps.

Ce n'est que lorsque le seuil de 40 à 50% sera dépassé, d'ici deux décennies, qu'il faudra commencer à mettre progressivement en œuvre les solutions actives de compensation et de régulation déjà disponibles aujourd'hui au niveau des onduleurs des éoliennes et des systèmes PV.
Au-delà de 70%, le stockage et la valorisation des excédents seront nécessaires à grande échelle, à la fois en taille et en durée. Pour cela la seule solution concrète est le « Power-to-Gas », terme qui désigne un ensemble de filières reposant sur l'électrolyse de l'eau pour produire de l'hydrogène.

Ce dernier peut ensuite soit être utilisé directement (par exemple dans l'industrie) ou réagir avec du CO2 pour donner, via la réaction de Sabatier (méthanation), du méthane synthétique qui peut être injecté dans le réseau de gaz naturel et utilisé exactement comme ce dernier, notamment pour la mobilité (Bio-GNV). 
Plusieurs prototypes existent déjà en Europe (Allemagne, Danemark, …) avec en France un 1er projet de démonstrateur à Fos/mer (Jupiter 1000).
La capacité de stockage des réseaux gaziers étant largement supérieure aux besoins futurs, le Power-to-Gas, à l'interface entre système électrique et gazier, apportera une réponse définitive à l'exigence d'équilibre inter-saisonnier de l'ensemble du système énergétique.

Interview complète - Extrait de La Lettre de l'ASDER d'octobre 2016

lettre ASDER octobre 2016 copropriétés rénovation Savoie

Rénover le patrimoine avec un objectif d'efficacité énergétique

Les Clés de la Renovation n°21 du 14 septembre 2016

Avec la 21ème émission des Clés de la Rénovation et en écho aux journées du patrimoine, le CLER aborde le thème « Rénover le patrimoine avec un objectif d'efficacité énergétique ».

Pour évoquer cette importante question, le CLEr a invité  Eric Liégeois architecte conseil et chargé d'études au CAUE de Saône-et-loire et Mickaël Micmacher, directeur d'Ifeco, centre de formation à l'efficacité énergétique et à la construction durable.

Alexis Monteil, Responsable de projet « animation de réseau » au CLER, Réseau pour la transition énergétique, anime les débats.

RAPPEL, les questions de l'émission sont minutées pour vous permettre d'aller directement aux questions qui vous intéressent le plus !

MINUTAGE DES QUESTIONS
1'50 Comment définir la notion de «patrimoine» architectural ? Le patrimoine concerne-t-il seulement les bâtiments anciens ?
3' Quelles sont les trois grandes périodes du bâtiment, d'un point de vue énergétique ?
De quand date la première grande réglementation thermique ?
4' Qu'est-ce qu'un bâtiment classé ? Tous les bâtiments présentant un fort intérêt patrimonial sont-ils classés ?
5' Existe-t-il des obligations réglementaires lors de la rénovation d'un bâtiment du patrimoine ?
6' Est-il possible d'améliorer l'étanchéité à l'air d'un bâtiment de ce type ?
9'30 Quelles sont les étapes principales à respecter pour son projet de rénovation ?
12' Comment isoler une maison à colombages ? Quelles sont les différentes pistes d'intervention ?
Qu'est-ce que l'isolation répartie ? Quelle attention particulière apporter au bois ?
Qu'est-ce qu'un enduit correctif thermique ? Qu'est-ce qu'un matériau géobiosourcé ?
19' Qu'est-ce que la « modénature » ?
20' Dans quelles conditions l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) peut-elle être envisagée sur un bâtiment du patrimoine ?
21'30 Comment faire si le modèle des fenêtres à changer n'existe plus ? Qu'est-ce que les double fenêtres ? Quelles sont les autres possibilités ? Qu'est-ce que la paroi froide ?
28' Peut-on envisager une production d'énergie solaire en toiture sur un bâtiment du patrimoine ?
29' Existe-t-il des contraintes particulières sur le choix du système de chauffage ? En couplant bois énergie et solaire thermique, quel pourcentage de sa production d'eau chaude peut-on espérer couvrir avec ces énergies renouvelables ? Quelles contraintes techniques ?
33' Qu'est-ce que le sarking ?
35'50 Quelles sont les contraintes pour la construction d'une extension en bois et la rénovation énergétique d'un pavillon briques et meulière des années 30 ? Quels sont les points de vigilance ?
39' Quelles sont les structures qui peuvent conseiller les particuliers ?
41' Les artisans RGE (Reconnus Garants de l'Environnement) sont-ils qualifiés pour réaliser des travaux sur un bâtiment du patrimoine ?
44' Peut-on bénéficier d'aides financières lorsqu'on rénove énergétiquement un bâtiment du patrimoine ? Qu'est-ce qu'un point info énergie ? Où trouver la liste des artisans RGE ?
48' Qu'est-ce qu'un ABF (architecte des bâtiments de France) ? Quand son avis est-il requis ?
50' La valeur d'un bâtiment a-t-elle un rapport avec la classe énergétique du bâtiment ?

Faire baisser les factures d'énergie des locataires

L’ASDER a été mandatée par Chambéry Alpes Habitat et l’OPAC 73 pour accompagner les locataires vers des éco-gestes, à l'occasion de la rénovation d'immeubles gérés par ces bailleurs.

« Du bon usage d’un bâtiment » ou, quand la technique se réconcilie avec l’humain.

VMC Double Flux, LED, domotique, condensation, BBC, … Que de termes scientifiques complexes pour parler de la performance énergétique d’un bâtiment. Qu’en pensent les habitants des logements sociaux réhabilités et rénovés ? Comment vivent-ils cette technologie et les changements d’habitude vis-à-vis de l’énergie qui leur sont demandés ?

Ce sont les questions auxquelles vont tenter de répondre l’ASDER, Chambéry Alpes Habitat et l’OPAC 73. En effet, lauréats d’un appel à projet de l’ADEME, ces organismes vont pouvoir impliquer les locataires et expérimenter de nouvelles méthodes pour permettre aux habitants de s’approprier les solutions techniques mises en œuvre. Concertations, animations et entretiens seront au rendez-vous jusqu’en décembre 2018, date à laquelle les premières conclusions seront rédigées.

Pourquoi ce projet ?

1- Prévenir l’effet rebond

Ce qu’on appelle l’effet rebond, c’est la surconsommation d’énergie après travaux de rénovation. En effet, des écarts importants sont souvent constatés entre économies d’énergie prévues et économies réelles. Cette différence peut justement être liée à ce que l’on appelle l’usage, c’est-dire la manière dont les occupants vivent dans leur logement.

2- L’implication des locataires

L’objectif est de permettre aux locataires de se sentir concernés par les réhabilitations, de se sentir bien chez eux et de comprendre le fonctionnement des équipements comme par exemple le chauffage.

 

Mais où les expérimentations vont-elles être menées ?

C’est là la richesse et l’originalité de ce projet :

Richesse car la collaboration des deux bailleurs permettra une expérimentation dans des lieux différents

-          urbain à St Baldoph pour Chambéry Alpes Habitat

-          rural à La Bridoire pour l’OPAC73

Originalité car ce projet est pionnier et précurseur. A la frontière entre les sciences humaines et la thermique du bâtiment, les partenaires vont investiguer des champs encore méconnus.

 

Conctact ASDER : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Contact Chambery Alpes Habitat : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Contact OPAC Savoie : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. / Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

 

credit photo DL

Rénovation énergétique : éco-PTZ complémentaire

aides financières isolation copropriété asder chambéry savoieL’éco-PTZ complémentaire

L’éco-prêt à taux zéro complémentaire, prévu par la loi de finances pour 2016, entre en vigueur vendredi 5 août.

Il s’adresse aux propriétaires et copropriétaires n'ayant pas consommé toute l'enveloppe de 30 000 € d'un 1er éco-prêt PTZ car ils peuvent désormais réclamer un second emprunt pour la suite de leurs travaux de rénovation énergétique.

Ce prêt peut être émis dans un délai de trois ans à compter de l’émission de l’éco-PTZ accordé depuis le 1er juillet 2016. La somme des deux prêts ne peut pas dépasser 30.000 € par logement.

Décret n° 2016-1072 du 3 août 2016

Plus d'infos sur les conditions d'obtention de l'éco-prêt et plus globalement sur les aides financières en faveur de la rénovation énergétique :

- Habitat individuel

- Copropriétés

RAPPEL : Pour bénéficier d'un Eco PTZ il faut absolument que les travaux soient réalisés par un artisan ou un professionnel du BTP labellisé RGE (Reconnu garant de l'environnement).

crédit photo fotolia